Première victime de la guerre contre le terrorisme au Nord-Loué

Cérémonie d'inhumation de la Caille inconnue

 

C’est maintenant officiel : la Tostaquie est en guerre. Une guerre pour que triomphe la Vraie Religion, pour que soient préservés notre mode de vie et notre indépendance, conquis de haute lutte. Une guerre sans merci contre un ennemi sans visage et sans frontières. Sa brutalité ne connait pas de limites, et n’a d’égale que sa lâcheté. Nous sommes en guerre contre le terrorisme.

Un bref rappel des faits s’impose ici, tant l’escalade fut rapide ces dernières semaines. Initialement considérés comme un groupuscule d’illuminés hargneux mais inoffensifs dont le seul crime aurait été d’avoir des auréoles sous les aisselles et de sentir un peu fort des pieds, les DTC (Douves Tueuses de Caille) ont rapidement fait la démonstration de leur pouvoir de nuisance en frappant le pouvoir tostaque au cœur du palais présidentiel [NDLR : rappelons que seule une poignée de nations parmi les plus prestigieuses peut s'enorgueillir d'une telle tentative d'assassinat au plus haut sommet de l'état !]

La réponse du pouvoir fut immédiate, et dès leurs vœux pour l’année 2013 au peuple tostaque, les co-Princes firent part de leur ferme intention de mener une lutte courageuse et implacable contre l’infâme groupuscule des Douves Tueuses de Cailles, afin d’anéantir cette horde de fanatiques hirsutes. Depuis, la nation tostaque tout entière retenait son souffle.  Dans chaque maison, chaque foyer, tous savaient qu’un tel engagement, d’une exemplarité sans précédent, exposait plus que jamais notre peuple à l’ire de ces barbares impies.

Cette Sainte croisade vient de faire sa première victime.

C’est en effet avec une profonde émotion et une immense tristesse que nous avons appris le décès d’une Caille de Chine dans la province du nord-Loué. Ébranlé par la sauvagerie de cet acte odieux, le Conseil des Neuf de Caille a immédiatement fait appel à l’un des plus éminents experts en faune sauvage connus à ce jour, l’éminent Dr. Norin Chai [NDLR : Plumes de Caille tient d'ailleurs à remercier pour son aide précieuse l'ambassadeur de la planète qui, à n'en pas douter, remplirait à merveille le rôle de président de notre état si nous vivions en démocratie], qui n’a pu que confirmer l’effroyable soupçon : l’innocent volatile a bien été exécuté, qui plus est sans la moindre électro-narcose préalable. Cette précision, insoutenable, ne fait qu’ajouter l’ignoble à l’infâme.

Le pauvre animal, qui rappelons-le est la toute première Caille à mourir de mort violente sur le territoire Tostaque depuis son indépendance en 2012, a été inhumé hier, lors d’obsèques nationales sur la place du Grand Omentum de Loué, sous l’Arc de Gueurce. Une foule immense et silencieuse a bravé la pluie pour accompagner jusqu’à sa dernière demeure celle que le bon peuple tostaque appelle désormais la Caille inconnue.

La plaie est encore vive, et le tragique événement a saisi d’effroi notre nation toute entière. Devons-nous cependant baisser les bras ? Devons-nous céder devant la barbarie et l’obscurantisme des fous qui souhaiteraient pouvoir manger de la Caille sous nos fenêtres, en toute impunité ? Allons-nous les laisser violer la vraie Foi et fouler au pied ce que nous avons de plus cher, de plus sacré, sur notre propre sol ? C’est d’une seule et même voix, une voix forte, fière et ferme, que le peuple tostaque répond à l’unisson : NON ! Jamais le coturnisme ne cédera devant le fanatisme !!!

Depuis plusieurs semaines, de noirs nuages s’amoncelaient au-devant de nous…nous venons à présent de pénétrer au cœur de la tempête. Mais soyons sûrs que le Conseil des Neuf de Cailles, porté par l’amour et le soutien indéfectible du peuple tostaque tout entier, saura, une fois de plus, nous guider vers la lumière.

Que la Caille nous garde et nous regarde !

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>