Tapie : Soldes fiscales sans précédent

La guerre des prix dans la fiscalité internationale se durcit alors qu’on vient d’apprendre que le fisc français a accordé un rabais exceptionnel à l’homme d’affaire Bernard Tapie.

Selon le quotidien Francais libération ;

Bernard Tapie a (…) bénéficié d’une ristourne de 54 à 83 millions d’euros sur les impôts à payer sur l’argent de l’arbitrage. Elle lui a été accordée en avril 2009 par le ministre du Budget de l’époque, Eric Woerth contre l’avis de l’administration fiscale.

 

Une économie de 54 à 83 millions d’euros

Dans un contexte où le pouvoir d’achat des ménages est en berne, avec un recul record de 0,9% l’an dernier, les grandes nations ont manifestement décidé de serrer les taux de fiscalité pour rester compétitives. Certaines de manière plus agressive que les autres.

L’exemple de Bernard Tapie en est un belle illustration puisque, toujours selon Libération :

“Le fisc avait élaboré deux scénarios pour Tapie : l’un à 94 millions d’euros, l’autre à 65 millions. Après intervention d’Eric Woerth, Tapie n’a réglé que 11,2 millions. Soit une économie de 54 à 83 millions d’euros”

 

Les associations de consommateurs sont vigilantes

Les associations de consommateurs appellent à la méfiance en ce début de période de soldes, puisque la période se prête aux bonnes affaires mais aussi aux pièges en tous genres comme le révèlent les témoignages reçus de nombreux contribuables.

La Principauté de Tostaquie, qui a depuis son indépendance fait des efforts afin de rester une pionnière en matière de fiscalité entend bien entendu prendre toute sa place dans ce combat pour le pouvoir d’achat.

C’est ce qu’à confirmé le porte parole du Conseil des Neuf à nos journalistes :

L’attractivité de notre territoire,  la diversification, et, bien sûr, le prix sont au cœur de nos préoccupations.

Notre grande force est de proposer un discours uniforme en matière de fiscalité. Pas seulement la promo ! Jamais nous n’avons été aussi performants sur les prix.

Nous arrivons à maintenir un écart de 3 à 3,5 points avec le deuxième paradis fiscal, qui, soit dit en passant, n’est jamais le même, et de 4 à 5 points par rapport à la moyenne du secteur. Nous sommes les moins chers sur 98,2 % des impôts, et il y a peu d’écart entre nos différents forfaits. Cela offre au public une lecture aisée de notre positionnement prix.

Les résidents Tostaques peuvent donc se rassurer ; la guerre des prix qui s’annonce ne peut que leur profiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>