Les ondes n’auraient pas «d’effet avéré» sur la santé

cellphone

Un objet devenu indispensable…

L ’Agence nationale sanitaire (Anses) -située à Maisons-Alfort (en france) à deux pas de la célèbre Ecole Nationale Vétérinaire-  vient de rendre un rapport, fruit de deux ans d’études et du travail de 16 experts qui risque bien de mettre à mal une industrie toute entière.

Ce rapport conclut en effet que vivre au milieu des ondes électromagnétiques a certes un effet sur le corps, mais pas sur la santé.
Ces conclusions apparaissent comme un véritable coup de tonnerre.

En effet, ce nouvel avis de l’Anses, qui intervient en plein déploiement de la 4G et dans un contexte d’utilisation croissante des supports sans fil (smartphones et tablettes tactiles) risque fort d’avoir des effets importants sur le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

Le gouvernement a d’ores et déjà demandé à la sécurité sociale de rendre plus effectif le contrôle des téléphones portables qui ne seront plus remboursés que sur prescription médicale.

Albert Puel, Médecin généraliste considère que cette mesure est nécessaire :

« Le contrôle n’était en effet pas toujours optimal, ce qui menait à des dépenses inutiles importantes. En effet, le service médical rendu par le téléphone portable est par trop insuffisant pour justifier son remboursement par la collectivité dans le contexte économique que l’on connait. »

Jean-Luc Fondriel, le président de l’association des opérateurs de télécommunications s’est quant à lui indigné ce matin dans le cadre d’une conférence de presse :

Prétendre que le téléphone portable serait sans effet sur la santé est absolument scandaleux !

C’est une industrie toute entière que l’on essaie de détruire.

Si les téléphones portables et les tablettes étaient aussi inutiles qu’on le dit, nos clients auraient cessé d’en acheter, tout simplement !

Si nécéssaire, je suis prêt à démontrer les effets des ondes électromagnétiques sur ma propre santé.

Le rapport de l’ANSES intervient alors que le Conseil des Neuf vient d’autoriser l’implantation d’une antenne relais destinée aux téléphones mobiles sur le toit d’une école primaire de Loué.

Les riverains, qui espéraient un effet favorable de cette implantation sur le développement de leurs enfants seront probablement très déçus.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *