Tout sur la santé de François Hollande

C’est une sorte d’hystérie collective qui s’est emparée des médias français depuis que la France Info a révélé le 4 décembre que François Hollande a été opéré de la prostate en février 2011, soit un mois avant de se déclarer candidat à la primaire socialiste en vue de l’élection présidentielle.

D’un coté, chacun s’accorde sur le fait que cette information est un non-évènement politique, s’agissant d’une opération à la fois banale et sans conséquence sur les capacités du Président Français à assumer ses fonctions.
Mais en dépit de ce constat, l’information a été largement relayée par la presse française, au point que certains observateurs n’ont pu s’empêcher de remarquer l’absence dans les bulletins de santé communiqués par l’Élysée de toute référence à l’opération subie par M. Hollande en 2011 et critiquent son absence de transparence.

Au milieu de ce vacarme, on ne peut toutefois s’empêcher de remarquer que pas un média Français n’évoque la maladie d’Alzheimer dont le président français présente les symptômes évidents.

Des promesses non tenues

Loin de nous l’idée perfide de lister les engagements pris par le candidat Hollande et subitement oubliés au lendemain de l’élection.
Même si force est de constater que, celui qui s’était engagé à défendre les langues régionales minoritaires n’a pris aucune mesure pour encourager l’apprentissage du Créovalot qui, quoique couramment pratiqué en Tostaquie, menace de s’éteindre chez nos voisins Français.

En vérité, on ne saurait reprocher au Président élu de ne pas tenir ses promesses de campagne.
Il s’agit en France d’une tradition républicaine solidement ancrée que François Hollande ne peut rompre sans provoquer une profonde confusion dans le pays.

Ce qui est profondément inquiétant en revanche, ce sont les oublis et les ommissions qui parsèment les discours de François Hollande depuis son élection.

« Il ne semble pas bien se rappeler »

Ainsi, le Président Français n’a pas dit un mot sur la Principauté de Tostaquie dont il semble totalement ignorer l’existence en dépit de sa déclaration indépendance  en date du 12.05.2012.

Interrogé par plumesdecaille.info, l’un de ses plus proches conseillers, qui a souhaité conserver l’anonymat n’a pas caché son inquiétude :

« Parfois son regard se perd dans le vague au beau milieu de la lecture d’une note que je lui remets. Depuis plusieurs semaines, il semble ne pas bien se rappeler de nombreux événements. En vérité, je crois qu’il ne sait plus bien ce qu’est la Tostaquie ».

Cette situation inquiétante ne doit pas nous faire oublier le respect dû à l’homme qui assume la fonction.

Souhaitons le meilleur au Président Hollande et à ses proches dans cette terrible épreuve.

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *